X

Copyright © 243 Stars
contact@243stars.com
+243 840 422 337

Le retour de la plus sabbatique des soirées culturelles, Izulu et son animateur

PARTAGER

Twitter Facebook Google Plus WhatsApp
Le retour de la plus sabbatique des soirées culturelles, Izulu et son animateur
Joyce Kaj, lors de la soirée Izulu à l'Institut Français

Izulu est une soirée culturelle que proposent la maison culturelle Ndaro et l’Institut français au public Bukavien. De retour après quelques semaines de silence.

Trois semaines après qu’ils soient partis en vacances, les organisateurs de la soirée culturelle, Izulu sont de retour. Nul ne sait dans quel coin du monde où ils ont passé leurs vacances, mais une chose est sûre, le 22 décembre 2017 c’était la dernière fois que le public Bukavien s’est régalé dans cette fête artistique. Le samedi 14 janvier, les amoureux de la culture ont répondu présents au rendez-vous lors du retour de cette production dans sa version 2018, preuve qu’ils étaient assoiffés et attendaient avec impatience le retour du tout puissant Izulu à l’Institut français de Bukavu. Organisée par le biais de la maison culturelle Ndaro du maestro Thomas Lusango.

La soirée en soit n’était pas le seul évènement attendu. Un jeune animateur talentueux, considéré par certains observateurs comme le meilleur à travers la ville dans son domaine, se cache derrière le succès spectaculaire de ce rendez-vous des croyants de l’art. Jean-Luc Ramazani, comme c’est de lui qu’il s’agit, il a répondu présent en emballant son public émerveillé qui ne cessait de répéter après lui son slogan magique, « la puissance respecte la puissance ».

Plusieurs artistes ont défilé sur la scène pour partager ces moments délectables avec leurs mélomanes et fans. Le cas de l’actuel humoriste chouchou du public Espoir Bulangalire, qui a proposé un billet d’humour avant la vague de prestation musicale, difficile de résister face à ses techniques et procédés comiques.

D’autres artistes prodiges de la musique Bukavienne ont fait irruption sur scène, le cas de Mishka, ELN Black, Joyce Kaj, Mandela et la très prometteuse jeune chanteuse Adolphine. Plusieurs artistes et stars de la ville avaient également marqué leur présence en cette occasion, le cas Cor Akim, qui vient de sortir un single intitulé Ndowa. Egalement Patrick Zézé, Bin Kabodjo Joyeux et DJ Gaytt.

La salle était pleine à craquer, obligeant à plusieurs reprises au modeste animateur de s’assoir par terre, éberlué par l’émotion des différentes prestations des artistes de la maison culturelle Ndaro.

Izulu propose une autre soirée ce samedi 20 janvier à partir de 16h00 toujours à l’Institut Français durant laquelle honneur sera fait à un poète slameur de la ville qui va y présenter l’un de ce tube réalisé avec un autre artiste de Goma.

Commentaires :

Ceci peut vous intéresser

Article suivant ...

Félix WAZEKWA vient de publier son tout premier ouvrage « les petits bonbons de la sagesse »