X

Copyright © 243 Stars
contact@243stars.com
+243 840 422 337

Melissa Kambayo, à la fois présentatrice télé, actrice et bricoleuse, l’expression de la prouesse dans sa finesse

PARTAGER

Twitter Facebook Google Plus WhatsApp
Melissa Kambayo, à la fois présentatrice télé, actrice et bricoleuse, l’expression de la prouesse dans sa finesse
Melissa Kambayo lors d'une émission télé réalité à Goma, @243stars

Melissa Kambayo Laura, est une fille facile à aborder par tout le monde, toujours animée par l’envie de rendre service sans contre partie. Elle s’énerve vite et se laisse guider devant divers faits par une pensée négative.

Elle est l’ainée d’une famille de sept personnes y compris le père et la mère, deux petits frères et deux petites sœurs. Agée de 21 ans, elle est la fille de Emmanuel Kambayo et Claudine Magazine. Elle est parmi ces filles qui ne disent pas oui ou non à une question posée, elle cherche toujours à expliquer sa réponse.

Melissa est une étudiante en réseaux et télécommunication se trouvant en troisième année de graduat dans une institution universitaire de la ville de Goma. Outre cela, la jeune Laura comme elle se fait affectueusement appeler, fait un tant de choses qui ont forgé en elle une hardiesse de haute finesse.

Bricolage, confection de jacket et tricot en pagne et présentation des émissions à la télévision. Autant de taches qu’elles mènent à sa plus grande satisfaction et celle des bénéficiaires des services de l’ambitieuse Melissa qui également est une actrice du cinéma dans son Nord-Kivu natal.

Melissa

Présentation  habits confectionnés par Melissa lors d'une prestation scolaire.

Une passion devenue un don

Sa première présentation d’une émission télé date de son bas âge. Déjà dans de scénettes à la maison elle jouait toujours le rôle d’une présentatrice en imitant certaines journalistes de TV5 Monde fait-elle remarqué. Une passion qui s’est transformée en un don car fait-elle savoir le seul endroit où elle se sent trop à l’aise c’est devant la télévision.

Elle présente sa première émission « meilleur de 14-15 » d’abord dans une radio locale, dédiée aux arts visuels. En 2013, elle installe son quartier général à Hope Chanel TV toujours dans la ville volcanique à travers son antenne matinale et puis Sana Weekend, un numéro de télé réalité.

En 2012 elle échappe de justesse à quelques soucis judiciaires à cause de ses propos extrémistes sur le Djihad dans une émission de débat. Cela ne décourage pas la fille de Kambayo, mais lui pousse  à devenir encore plus aguerrie dans la défendre de ses idéaux.

En 2017, elle enregistre sa première chronique « J’apprends » qui revient sur les créations des différentes personnalités et d’autres innovations créatives en cours dans le milieu local et lointain. Elle prend gout et présente une deuxième émission sous le nom de « école pour tous », qui réunissait les acteurs du secteur éducationnel pour apporter des réponses aux problèmes des écoles afin de promouvoir l’éducation scolaire.

Elle commence le bricolage à l’âge de 9 ans aux cotés de sa mère qui faisait la même chose. La gamine qui deviendra plus tard une grande fille talentueuse ramassait des parties de textiles qu’elle donnait de la forme de couture.

« C’est une partie de moi et nous sommes devenus indissociables car il n’y a pas l’un sans l’autre. De fois je suis à la maison des idées me viennent et je les réalise. Je me documente sur des magazines africains de style et les modèles des tailleurs. Je ne fais pas la même chose, mais je réfléchi dans le but de trouver des idées faire quelque chose neuve » martèle-t-elle toute souriante.

Melissa laura

Une inspiration venue de Selena Gomez

La passion du cinéma lui est par contre venue en suivant le film. Elle joue dans « 8 mars », un film de théâtre moderne qui revient sur l’importance de cette journée sur le combat que mènent les femmes. Dans un autre film dénommé « Moins de 24 », elle joue le rôle d’une réalisatrice, et  s’accapare le rôle d’actrice principale dans le film « Mes erreurs » qui parle d’une fille très timide en même temps intelligente, qui se fait engrossée durant son adolescence. Dans moins de dix ans, elle ambitionne devenir une grande personnalité au sein de sa communauté, dans la région et le monde entier.

« Je vais être sujet de l’histoire, je vais que même après ma mort on parle de moi. Devenir une légende pour certains…!» renchérit cette admiratrice de l’actrice américaine Selena Gomez.

« Je souhaite à ce que mes services chatouille les bénéficiaires afin de faire tout qui est mieux. Pas pour qu’ils fassent textuellement comme moi, mais qu’ils se forcent de faire ce qu’ils sont capables de faire. La race noire n’est pas seulement faite pour la corruption, elle a aussi un talent et sa propre façon de créer un monde meilleur» ajoute-t-elle tout en s’exprimant avec des gestuelles.

Difficile pour elle de faire un choix entre tout ce qu’elle mène comme activités. Melissa Kambayo Laura fait tout de meême remarquer qu’en premier elle souhaite devenir une grande présentatrice, le bricolage serait un divertissement pour elle et le cinéma viendrait en dernier lieu.

Ils demandent à tous les jeunes et n’importe quelle autre personne de ne pas se sous-estimer peu importe le secteur dans lequel ils œuvrent. Juste se donner des principes, se faire un plan et développer son talent, son travail et sa vie. Il ne faut jamais se décourager, conclut-elle.

Commentaires :

Ceci peut vous intéresser

Article suivant ...

Interview Paradis Mananga : le hip hop s’impose déjà face à la rumba au Congo et j’attends voir qui me dira le contraire