X

Copyright © 243 Stars
contact@243stars.com
+243 840 422 337

Après un bref silence médiatique, le sélectionneur de l'équipe nationale Congolaise s'exprime sur plusieurs sujets.

PARTAGER

Twitter Facebook Google Plus WhatsApp
Après un bref silence médiatique, le sélectionneur de l'équipe nationale Congolaise s'exprime sur plusieurs sujets.
Le sélectionneur de la RDC

Remplacé par Pemphile Miyayo à la tête des Léopards A' depuis février dernier, Christian N'sengi-biembe clarifie les choses et dément les rumeurs sur sa maladie.

C'est au micro de la Radio Top Congo que le sélectionneur des Léopards s'est confié en date du 4 mars 2020 où il répondait aux questions de Jonathan Masiala.

 

Sur la question concernant sa santé, Christian N'sengi-biembe s'indignait et disais n'avoir jamais été malade. Voici ce qu'on peu lire sur sa page facebook ou il a posté le résumé de l'interview : « Fake news concernant ma santé: Ma santé, qui est excellente! J'ignore qui a lancé une fake news me disant malade. Je ne suis pas et n'ai pas été malade. Je travaille et j'ai representé la FECOFA à différente occasions, Séminaire DTN au Maroc, viste au près des différents joueurs en France et en Belgique, réunion avec des fédérations étrangères, obsèques de Mukuna Troué, ou encore réunion avec le bourgmestre de Bandal et autres autorités pour un projet sportif pour les enfants de sa commune... »

 

Il a également parlé de son passage à la Fédération Française de Football pour une réunion de routine car dit il :  « il est normal de garder contact », il s'est aussi exprimé concernant le calendrier des léopards que ce soit les A ou les A'.

 

Notons que lui et les léopards segnors sont toujours coincé à la troisième place du groupe K avec 2 points dans la course à la qualification pour le prochain Can 2021 qui se jouera au Cameroun et doivent donc battre l'Angola pour le match de la 3 ème journée et se mettre en bonne position pour la suite.

Commentaires :

Ceci peut vous intéresser

Article suivant ...

Eln Black nous offre un concert inédit à Bukavu en avril