X

Copyright © 243 Stars
contact@243stars.com
+243 840 422 337

A la découverte de RACHEL KATALIKO, une fierté congolaise dans le mannequinat Togolais.

PARTAGER

Twitter Facebook Google Plus WhatsApp
A la découverte de RACHEL KATALIKO, une fierté congolaise dans le mannequinat Togolais.
@rachelkataliko

Rachel kataliko une congolaise d'origine impose ses pas dans le mannequinat togolais

Mannequine, ingénieure en bâtiment et travaux publics et entrepreneure, âgé de 24ans, Rachel KATALIKO Muhongya de son vrai nom, est une congolaise vivant à Lomé au Togo depuis 2013.

Originaire de la province du Nord-Kivu, cette femme au grand cœur a réussi là personne n'aurait imaginé défiant ainsi sa taille et sa masse.

Pour cette jeune artiste, le courage et l’endurance l’ont servi à rendre son rêve réalité bien que le chemin reste encore long.

C'est en 2015 que la jeune artiste se lance dans cette aventure. Mais cette entrée ne sera qu'officielle en 2017 après s'être former par une agence de mannequinat faisant d'elle professionnelle. « c'était pas facile pour moi d'intégrer ce métier que beaucoup des femmes hésitent d'embrasser surtout celles de ma taille .Dans le premier temps c'était juste quelque chose que je faisais pour de l'argent afin de répondre à mes besoins et que c'est pas  tout le temps que je pouvais compter sur les parents c'est ainsi que j'ai commencé à poser pour un ami qui était styliste et faire de shooting  avec ses créations, et un jour après un défilé ( pool party), le DG d'une agence de mannequinat a appelé mon ami pour lui dire qu'il était intéressé par mon profil et qu'il aimerait m'intégrer dans son agence pour une formation, donc j'ai accepté et je me suis lancée. »

  déclare-t-elle dans un magazine.

 

 

Pas facile, le métier de Rachel

 

 

Des problèmes, Rachel en a connus. Elle pouvait subir les critiques et les moqueries de la part de ses collègues.  Mais malgré ces énormes difficultés, elle ne désarme pas. Puisqu’elle tient à réaliser ses rêves et s'offrir une carrière internationale.

« Comme dans tout aventure les problèmes ne manquent pas, mais je crois que le plus difficile a été pour moi de faire face à des critiques et les regards des autres mannequins  de taille fine lors des castings ou des défilés, on était marginalisé, on était souvent vers les dernières à passer or dans ce moment-là les spectateurs étaient déjà fatigués et d'autres parti, pour moi c'était plus qu'humiliant. Mais Dieu merci, les choses changent petit à petit et la femme ronde est mise en valeur » ajoute-t-elle.

 

Un avenir promettant 

 

Aujourd’hui Rachel se bat pour devenir propriétaire en créant sa propre marque d’habillement pour être  un modèle et une référence pour sa génération, un rêve qu’il chérit depuis son entrée dans cette aventure.

Commentaires :

Ceci peut vous intéresser

Article suivant ...

Ferre Gola dévoile l'extrait de sa chanson par hasard prévue bientôt